• Jean

Pourquoi nous lançons MMProjet.

Mis à jour : janv. 7


Octave Rivière est mort deux fois.


Octave est parti au service militaire en 1912, il en est revenu en 1918, sans son frère mort là-bas, comme toute une génération massacrée. Au total 18, 6 millions d’enfants, de femmes, de familles, de soldats, balayés d’un coup, effacés.




Octave se marie, vit, travaille, a des enfants, traverse un deuxième monde de cadavres. Plus de 60 millions, cette fois-ci.


C’est son coude qui m’impressionne le plus pendant qu’il me joue le loup et l’agneau. Un coude mal réparé, avec des bosses partout comme un sac rempli de pierres de différentes tailles mais curieusement ce n’est pas une blessure de guerre.


Octave c’est mon grand-père maternel avec qui j’ai grandi jusqu’à sa deuxième mort. Je crois qu’il avait 90 ans, moi 13 ou 14 ans.


Il habite avec nous, mes parents, ma sœur et mes deux frères. On regarde beaucoup la télé tous les deux. Il m’apprend en chantant que Napoléon est mort à St Hélène, évoque très souvent le trou de Lamoricière, la bise à zappy et que « septembre comme de la rosée ». Il me fait rire mais son coude me fait tord comme on dit à Nantes.


Et puis il y a des nuits.


Je comprendrai plus tard que mon père récupérait Octave en sueur, en transe, au bout de l’avenue ou nous habitions ou bien caché dans le salon, parfois un couteau à la main, le visage en feu, la frayeur dans tout le corps, pourchassé par un boche plus jeune que lui.

60 ans après, Octave était toujours dans la tranchée, mort une première fois pour nous.


Pourquoi ces souvenirs, là maintenant ? Nous sommes en guerre parait-il, en plein chaos mondial avec ce décompte quotidien de milliers de morts que l’on ne voit pas et tous ces oiseaux que je n’ai jamais autant entendu chanter.


Qu’allons-nous retenir de ce monde mis à terre si facilement ? Un ultime avertissement, une toute dernière chance qui nous est laissée ?


Nous avons lancé MMProjet il y a cinq mois. Cela nous semblait une évidence, aujourd’hui une nécessité. C’est à nous maintenant de réparer, de défendre coûte que coûte les valeurs fondamentales, de préserver l’essentiel, d’être solide ensemble pour continuer à vivre libres, dignes, pour pouvoir rire avec ceux que l’on aime et transmettre une planète vivante.


Parce que l’intérêt général doit dominer, parce que l’art atténue la folie des hommes, parce que la culture nous élève, nous apaise et pour qu’Octave ne meurt pas une troisième et ultime fois, nous avons lancé MMProjet.

926 vues0 commentaire
Logo blanc détouré.png

Promouvoir le Beau pour faire du Lien.

© 2020 MM Projet