• Team

"Alors MMProjet, ça avance ?"

Dernière mise à jour : il y a 7 jours


Lorsqu’Atout France nous contacte en mars 2022, cela fait plus de 30 ans que le Moulin-Mer de Logonna-Daoulas a fermé ses portes et presque 24 mois, jour pour jour, que nous avons lancé MMProjet. L’opérateur de l'Etat, porteur du programme « Réinventer le patrimoine », est à la recherche des 10 projets de sa promotion 2022 et nous propose de poser notre candidature. Ce que nous faisons avec enthousiasme. Au mois de mai, nous recevons la très bonne nouvelle : MMProjet est retenu, et qui plus est, premier projet breton à recevoir le précieux Sésame !


Alors, oui, nous sommes très heureux de vous dire que MMProjet avance et c'est Léa Poisvert, chargée de mission de ce programme chez Atout France, qui nous dit, pourquoi, comment et avec qui. -Interview -



"Rien ne s'est fait de grand qui ne soit une espérance exagérée." - Jules Verne



Quel est le rôle d'Atout France ?

Atout France est un opérateur de l’Etat (Groupement d’intérêt économique) créé en 2009 dont la mission principale est de participer au développement de la compétitivité et de l’attractivité de la destination France, en France et à l’international. Les objectifs fixés par les pouvoirs publics français à l’horizon 2030 dans le cadre du plan Destination France sont de conforter la France comme première destination touristique mondiale, et comme destination de référence en matière de tourisme durable.

Pour réaliser ces missions Atout France compte de nombreux métiers : promotion, observation, ingénierie, démarche qualité, innovation, formation. Réinventer le patrimoine fait partie des programmes d’ingénierie pilotés par Atout France pour contribuer au renforcement de l’offre touristique française, en lien avec ses partenaires publics.




Comment est né le programme Réinventer le Patrimoine ?

Réinventer le patrimoine a été lancé en septembre 2019 par le ministère de la Cohésion des territoires, le ministère de la Culture et la Banque des Territoires et Atout France, sous le parrainage de Philippe Augier, Maire de Deauville, dans l’objectif de mettre en valeur le patrimoine touristique français à travers un appel à projets national ayant pour ambition de réhabiliter et transformer des sites à valeur patrimoniale ou architecturale en projets hôteliers, culturels, évènementiels ou tiers-lieux. Ce programme en ingénierie s’appuie sur un fonds destiné à accompagner des sites lauréats dans la définition de leurs projets d’investissement et à en accélérer la concrétisation, en facilitant notamment les partenariats privés en matière d’exploitation et d’investissement.

Les projets sélectionnés font ainsi l’objet d’une expérimentation et d’un soutien pour mener les études préalables dont l’objectif est d’accompagner les porteurs dans les procédures préalables à l’aboutissement des projets d’investissement : programmation des animations et services, faisabilité globale, consolidation du modèle juridique et financier, optimisation de la gouvernance et pilotage de projet. Au-delà de la vocation touristique des projets (services d’hébergement et de restauration, offre de loisirs et évènementielle), l’expérimentation met l’accent sur le rôle d’animation et de cohésion territoriales de proximité que doivent jouer les sites retenus dès la phase de travaux, notamment à travers une offre culturelle de qualité et des usages de type « tiers-lieux ».


"La France compte plus de 45 000 monuments protégés au titre des Monuments Historiques, ainsi que de nombreux bâtiments non protégés qui racontent chacun une histoire..."


MMProjet, 1er site breton retenu par Atout France avec quatre sites actuellement en 2022 (pastille jaune). Pastille bleue, les 11 projets retenus en 2021.



La France dispose d'un vivier énorme de sites remarquables, comment faites-vous pour détecter et sélectionner les 10 projets que vous accompagnez chaque année ?

La France compte en effet plus de 45 000 monuments protégés au titre des Monuments Historiques, ainsi que de nombreux bâtiments non protégés qui racontent chacun une histoire et témoignent des évolutions de la société et des modes de vie. A l’origine l’identification des premiers sites démonstrateurs est passé par un appel à projets, débouchant sur la sélection de 12 sites accompagnés dans le cadre du programme. Après 3 ans d’existence, le programme est désormais mieux identifié par les porteurs de projets et par les partenaires du programme et les initiatives sont portées à notre connaissance de façon spontanée ou via les directions régionales de la Banque des territoires et relais territoriaux de l’ANCT.

Après échanges avec les porteurs de projet, nous vérifions que l’initiative réponde à un certain nombre de critères tels que son ambition en terme de rayonnement et de retombées locales, sa capacité à fédérer des partenariats publics et privés et à assurer un équilibre d’exploitation sur le long terme, etc. Le choix d’intégrer un nouveau site au programme est ensuite soumis à validation des tutelles du programme.


Cet appui implique un travail d’audit du projet et de coaching de la démarche réalisés conjointement par Atout France et par un bureau d’étude externe - In Extenso – retenu pour son expertise sectorielle et sa connaissance du territoire breton et finistérien.


Quel est le rôle précis du cabinet d'études In Extenso, que vous avez retenu dans le cadre du MMProjet ?

L’intégration du MMP dans le programme se traduit concrètement par un accompagnement en ingénierie de la part d’Atout France destiné à consolider le projet : préciser son ancrage local et national ainsi que son rayonnement et sa capacité à attirer des partenaires, et vérifier que les activités proposées trouvent leurs publics et donc leur modèle économique. Cet appui implique un travail d’audit du projet et de coaching de la démarche réalisés conjointement par Atout France et par un bureau d’étude externe - In Extenso – retenu pour son expertise sectorielle et sa connaissance du territoire breton et finistérien.

Le cabinet a accompagné des projets de création de lieux de résidence artistique, de musées, d’espaces d’exposition mais aussi d’hébergements touristiques et de restaurants et apportera donc un regard neuf et avisé sur le projet de réhabilitation du moulin mer, et plus précisément sur la pertinence et la viabilité des activités envisagées sur le long terme, à leur rentabilité et à leurs retombées locales sur Logonna-Daoulas. Ce travail va durer 3 mois environ et permettra d’identifier les points de vigilance relatifs au projet mais également son positionnement pertinent. L’objectif de cet accompagnement est bien d’aider l’association à définir le meilleur projet pour le site et pour son territoire, tout en gardant en ligne de mire la perspective d’une viabilité économique.


Quelles sont les clés pour qu'un projet de réhabilitation réussisse ?

Les clés de réussite de ce type d’opération sont multiples et peuvent varier d’un projet à l’autre. L’identification et le partage de ces bonnes pratiques font partie intégrante de l’ADN de Réinventer le patrimoine. Après 2 ans d’accompagnement auprès de projets de transformation du patrimoine, nous avons par exemple obtenu la confirmation que la réussite d’un projet, ou son échec, dépendait fortement de l’expérience et des compétences des porteurs de projets en charge du pilotage de la démarche puis de la gestion des sites. L’ensemble de nos recommandations et observations sont consultables sur le site Internet de Réinventer le patrimoine.

Le site comporte de nombreux éléments de méthode, et aborde la problématique du patrimoine sous l’angle de la gouvernance, de la connaissance technique et architecturale du bâti, des modèles économiques, etc. Même si nous insistons sur le fait qu’il n’existe pas de recette miracle ni de solution toutes faites, nous faisons tout de même le constat que les partenariats publics-privés et que la bonne inscription territoriale fondée sur une gouvernance solide des projets font partie des facteurs hautement favorisants pour la réussite des opérations.


Enfin, quelles sont les prochaines étapes pour MMProjet ?

Les conclusions et recommandations issues de ces réflexions seront disponibles en début d’année prochaine et l’association disposera ainsi d’un dossier consolidé pour faire les arbitrages nécessaires, puis pour aller contacter ses futurs partenaires. Rendez-vous début 2023 !





139 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout